Micro-Recherche: Fatimata Pilabre – L’histoire de vie

Résumé

A l’occasion de l’atelier AlloAlloBamako, Fatimata Pilabre nous a présenté dans un premier temps, son projet de recherche sur l’efficacité de l’utilisation des terminaux mobiles dans la commercialisation des produits céréalière au Burkina Faso: cas de la FEPAB (Fédération des Professionnels Agricoles du Burkina). Dans un second temps, avec la phase « visite de terrain », elle nous a présenté une histoire de vie qui illustre un résultat d’étude de sylvestre OUEDRAOGO et al sur le développement du secteur informel des TIC.

Thème: Vente des accessoires et réparation de téléphone portable; sources de revenu pour les jeunes ouagalais

Selon Dr sylvestre OUEDRAOGO (2011), le développement du secteur informel des TIC a contribué à la création d’emplois pour les jeunes ouagalais. Ceci dit, de part ces activités de vente d’accessoires, et de réparation ; le téléphone portable est devenu source de revenu pour beaucoup de jeunes à Ouagadougou. L’exemple d’Isaac (jeune de 25 ans) en est un témoignage.

Méthodes utilisés:

L’interview et l’observation ont été les moyens utilisés pour collecter les informations.

Résultats de recherche

Isaac est responsable d’une famille de 6 personnes. Pour ce jeune, l’avènement du téléphone portable est une grâce divine. Il révèle que son revenu s’est amélioré suite à son métier de réparateur de portables et de vente d’accessoires. Avant ce métier Isaac gagnait tout au plus 10 000 FCFA par mois. Ce revenu s’est vu multiplier par deux et demi soit 25 000 F CFA par mois. Pour commencer, il arrive à payer le loyer de son atelier Il avoue avoir acquit un bon nombre de biens matériels dans l’exercice de ce métier. Il cite entre autre l’acquisition d’une motocyclette, d’une télévision d’un lecteur DVD et d’un ordinateur de bureau « seconde main ». Il a aussi acquit un terrain non lotis grâce a cette activité. Ce métier n’est pas que source de revenu pour ce jeune, il est également une source nourricière et d’espoir pour sa famille. Ainsi c’est avec son métier, qu’Isaac  arrive à prendre soin de sa famille, à répondre aux besoins élémentaire de sa santé etc. Pour conclure, Isaac nous a avoué que ce métier lui rapportait énormément et que s’il n’avait pas autant de charges, il aurait pu passer du statut de vendeur d’accessoires à celui de vendeur de téléphones portables et de d’autres appareils électroniques comme certains de ses amis.

Toutefois, bien que ce métier soit source de revenu pour Isaac et qu’il l’aime, il confie que celui-ci n’est qu’un métier de circonstance pour le moment. Pour lui, ce métier ne pourrait pas dans l’avenir couvrir ses besoins et ceux de sa famille. A condition qu’il obtienne un fond pour acquérir l’équipement nécessaire comme le détecteur ou l’appareil a vapeur, pour élargir son champ commercial ; ce jeune projette d’autres pistes de survie.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s